Ce Rennais découvre le Finistère et ses habitants à pied et sans argent

Par Sarita Modmesaïb
16 août 2022 13:53 Mis à jour: 16 août 2022 13:55

L’artiste Edwin Bezier a débuté, lundi 8 août, un périple un peu particulier. Ce Rennais longe le littoral breton à pied et sans argent.

« Ce que je recherche, c’est découvrir les habitants qui vivent leur territoire », explique le jeune homme. Edwin Bezier a entamé une découverte des côtes finistériennes en parcourant le GR34 de Morlaix vers Le Pouldu, rapporte France3 Bretagne.

Mais, il ne voyage qu’avec son sac à dos, une tente, quelques vêtements et des chaussures de marche. Quelques bouteilles d’eau viennent compléter son simple attirail. A 29 ans, ce Rennais a décidé de se déplacer sans l’élément « argent », laissant place à « l’imprévu, la surprise ».

« Je veux des relations plus humaines et sincères. Pas monétaires. Il faut se couper de l’argent pour revenir à des choses plus simples », confie t-il. Aussi, rencontre t-il des Finistériens qui lui prêtent un coin de prairie ou de jardin pour planter sa tente et partagent leur repas avec lui.

Comme cet agriculteur chez qui il a dormi et qui lui a « fait découvrir la ferme, ses vaches. Il fait des produits locaux qu’il vend directement au consommateur. C’est ça aussi, les choses simples. »

« Voyager écologique »

L’artiste n’en est pas à son premier coup d’essai, mais à sa 10e aventure de balade sans argent. Cherchant « un moyen de voyager de façon plus écologique », le Rennais a ainsi visité la Méditerranée, Paris, Cannes ou encore l’Angleterre et l’Ouest européen.

Durant le confinement de 2020, il avait aussi entamé un « tour du monde confiné » où, par le biais de plateformes de rencontres, il avait discuté puis publié des photos des personnes du monde entier.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.