J’aime la France (ouvrage collectif)

Par Nicolas Lecaussin, Directeur de l'IREF
17 octobre 2022 21:56 Mis à jour: 17 octobre 2022 21:56

La France n’est pas seulement synonyme de grève, il ne faut jamais l’oublier.

Encore plus aujourd’hui, alors qu’un syndicat terrorise les Français en bloquant l’approvisionnement en carburant de tout le pays. La France, c’est aussi la beauté de ses panoramas, sa langue, son art de vivre. C’est ce que nous rappelle ce très bel ouvrage collectif. « Il faut donner à la jeunesse quelques chose à aimer », disait Simone Weil. C’est la France ! Écrivains, journalistes, chercheurs, militaires, démographes…, les auteurs « racontent » la France, sa géographie, sa population, son histoire, ses symboles.

C’est le pays où il fait bon vivre, où l’on mange mieux qu’ailleurs et où des générations de Français ont contribué à son rayonnement culturel. Oublions son étatisme, ses mauvais choix politiques et économiques, et louons sa qualité de vie et la beauté de ses paysages, sa littérature, ses vins et sa gastronomie, ainsi que des milliers d’autres choses qui font sa gloire partout dans le monde. La France c’est aussi ça. De nos jours, il faut le dire encore plus fort et cet ouvrage, superbement illustré, arrive à point.

Achetez le livre

Article écrit par Nicolas Lecaussin, avec l’aimable autorisation de l’IREF.

L’IREF est un « think tank » libéral et européen fondé en 2002 par des membres de la société civile issus de milieux académiques et professionnels dans le but de développer la recherche indépendante sur des sujets économiques et fiscaux. L’institut est indépendant de tout parti ou organisation politique. Il refuse le financement public.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.