Le Rassemblement national (RN) défendra à l’Assemblée un premier texte contre l’islamisme

Par Epoch Times avec AFP
16 juin 2022 11:08 Mis à jour: 16 juin 2022 13:22

Si le Rassemblement national (RN) obtient aux élections législatives un groupe à l’Assemblée nationale, la cheffe du parti Marine Le Pen a affirmé qu’elle y présentera un premier « texte de lutte contre l’islamisme ».

« Je veux (le) stopper, donner à l’Assemblée nationale la responsabilité de se prononcer sur une loi de lutte contre l’islamisme », a affirmé ce jeudi sur France Inter Marine Le Pen.

« Parce que celui-ci continue à avancer, peut-être un peu plus à bas bruit en période électorale, avec des revendications comme celles auxquelles est confrontée l’Éducation nationale, de vêtements qui sont en réalité des vêtements religieux », a développé la responsable de la droite conservatrice.

Bannir les « idéologies islamistes »

Le RN entend par cette proposition de loi, qui avait été présentée à la presse en janvier 2021, bannir les « idéologies islamistes » de toutes les sphères de la société, du cinéma à l’école en passant par les bibliothèques.

Il propose notamment d’interdire dans son article 10 « les signes ou tenues constituant par eux-mêmes une affirmation sans équivoque et ostentatoire des idéologies » islamistes. Parmi ces tenues figure le voile, que le RN considère comme un « uniforme islamiste ».

 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.