Trafic d’êtres humains : en 6 mois, une femme de l’Arizona a gagné 7,2 millions de dollars

Par Charlotte Cuthbertson
29 septembre 2022 15:57 Mis à jour: 29 septembre 2022 15:57

Une femme de 24 ans, originaire de l’Arizona, a été arrêtée et mise en examen pour traite d’êtres humains le 23 septembre, selon le Département de police d’El Mirage (EMPD).

Sur une période d’au moins six mois, cette femme, Tania Estudillo Hernandez, aurait détenu et/ou traité 80 à 100 étrangers en situation irrégulière par mois dans une résidence d’El Mirage, a indiqué le Département de la police dans une publication sur Facebook.

Selon la police, ces étrangers en situation irrégulière ont dû payer jusqu’à 15.000 dollars chacun en frais de passage. Sur une base de 15.000 dollars par individu, à raison de 80 personnes par mois pendant six mois, cela représente la coquette somme de 7,2 millions de dollars.

Le Département a reçu un rapport sur une personne retenue pour une rançon à l’adresse d’El Mirage le matin du 23 septembre.

« Selon la plaignante, plusieurs personnes présentes dans la résidence ont été kidnappées, dont son mari », a indiqué l’EMPD.

Les agents ont arrêté un véhicule qui sortait de la résidence pour découvrir Mme Hernandez avec un ressortissant guatémaltèque, selon le rapport.

« En effectuant un contrôle routier, l’EMPD a pu établir que deux passeurs avaient quitté la maison avec 10 immigrants en situation irrégulière », a noté la police.

Lors de l’exécution d’un mandat de perquisition au domicile de l’intéressée, la police a saisi un fusil semi-automatique, deux armes de poing – dont l’une a été déclarée volée à Phoenix – et des munitions.

« Des registres répertoriant les activités du trafic d’êtres humains ainsi que d’autres preuves ont été saisis. Des preuves attestent que Tania Estudillo Hernandez a géré et dirigé des opérations de trafic d’êtres humains », indique l’EMPD.

Vue Google Maps de W Dahlia Drive, à El Mirage (Arizona), où un passeur de clandestins présumé retenait des immigrants illégaux le 23 septembre 2022. (capture d’écran)

Mme Hernandez a été incarcérée à la prison du comté de Maricopa pour enlèvement, blanchiment d’argent, conduite illégale ou participation à une entreprise illégale et conspiration, a affirmé la police.

El Mirage se trouve dans la vaste région métropolitaine de Phoenix et à moins de trois heures de route de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Le secteur de la patrouille frontalière de Tucson, en Arizona, est en tête du pays pour son nombre de « fugues » connues. Ces clandestins ont été repérés par la patrouille sans être capturés. La patrouille frontalière a enregistré environ 10.000 évasions par mois dans le secteur de Tucson au cours des derniers mois, selon les données provisoires du service des douanes et de la protection des frontières obtenues par Epoch Times.

Les agents frontaliers de l’Arizona ont appréhendé plus de 514.000 étrangers en situation irrégulière au cours de l’exercice 2022, qui se termine le 30 septembre.

Souvent, les agents de la patrouille frontalière sont mobilisés pour gérer des groupes importants de migrants clandestins, ce qui laisse des kilomètres de frontière sans aucune surveillance.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.