Vos cellules peuvent se réparer elles-mêmes naturellement, 3 façons de stimuler leur guérison

Des conseils qui aident aussi à lutter contre le cancer et d'autres maladies chroniques
Par Mercura Wang
21 janvier 2023 17:26 Mis à jour: 21 janvier 2023 17:31

Notre corps est composé de 100.000 milliards de cellules, ces cellules peuvent se guérir elles-mêmes pour garder notre corps en bonne santé.

Chien-Feng Li, auteur de Kindly Treat the Cells: the Art of Getting Well, est une pathologiste cellulaire basée à Taïwan. Elle s’est rendu compte, grâce à ses recherches, que nous nous infligeons presque toutes les maladies dont nous souffrons et qu’il existe plusieurs solutions que nous pouvons prendre pour aider nos cellules à se réparer et à maintenir notre corps en bonne santé.

Mme Li a développé un cancer lorsqu’elle avait la cinquantaine. Après avoir subi une opération et une chimiothérapie, sa santé s’est progressivement détériorée et plusieurs effets secondaires sont apparus. Un jour, elle a été hospitalisée pour une pneumonie. Le troisième jour du traitement, elle a développé une hépatite toxique, car elle ne supportait pas la toxicité du médicament que son médecin lui avait prescrit. En conséquence, son médecin a arrêté le traitement, mais l’a gardée hospitalisée sous étroite surveillance.

Après avoir passé un mois à l’hôpital, avec pour seules activités quotidiennes la méditation et le sommeil, Mme Li a été miraculeusement guérie d’une pneumonie. Selon elle, ses cellules se sont réparées elles-mêmes et ont entraîné la guérison complète de l’hépatite.

Après ce séjour à l’hôpital, Mme Li s’est tournée vers l’autoguérison en prenant soin de « bien traiter ses cellules ». Elle a vécu paisiblement avec le cancer et en bonne santé pendant plus de cinq décennies, dépassant les prévisions de survie de son médecin qui ne lui donnait que six mois.

La structure des cellules est plus complexe qu’on ne le pensait auparavant

Nos cellules sont les plus petites unités connues capables de se reproduire et d’assurer notre survie.

Une cellule est généralement composée de trois parties : la membrane cellulaire, le noyau et le cytoplasme.

La membrane cellulaire contrôle le mouvement des matières qui entrent et sortent de la cellule. Par exemple, l’oxygène et l’eau entrent dans la cellule, tandis que les déchets sortent de la cellule et se retrouvent dans le sang.

En tant que centre de contrôle de la cellule, le noyau détermine la structure et la fonction de la cellule. Le cytoplasme est le fluide à l’intérieur de la cellule. Alimentées par l’énergie chimique produite par les mitochondries, la plupart des réactions chimiques à l’intérieur de la cellule ont lieu dans le cytoplasme.

Il existe plus de 200 types de cellules, qui remplissent toutes des fonctions différentes.

Chaque jour, certaines de nos cellules meurent ou deviennent malsaines. Dans certains cas, elles deviennent cancéreuses, et notre corps doit produire de nouvelles cellules pour les remplacer. La division cellulaire forme de nouvelles cellules pour la croissance, la réparation et le remplacement des cellules.

Les cellules peuvent s’autoguérir

Selon leur gravité, certaines lésions cellulaires peuvent être inversées.

Lorsqu’une cellule est blessée, si sa membrane se rompt, les organites et le cytoplasme à l’intérieur de la membrane s’échappent. À ce stade, un processus appelé cicatrisation se met en place, la cellule cessant de perdre sa matière. Ensuite, la régénération commence, les cellules développent de nouvelles structures pour remplacer celles qui ont disparu.

Le neurone – l’unité de base de notre cerveau – possède une longue projection appelée axone. Les neurones peuvent parfois réparer et régénérer leurs axones qui ont été endommagés à la suite d’une lésion nerveuse ou de maladies neurodégénératives.

Les cellules peuvent également se répliquer par division pour remplacer les cellules perdues.

Selon le National Institutes of Health, le foie humain a une capacité remarquable à se régénérer après une blessure, puisqu’il peut « retrouver une taille normale même après avoir été amputé de 90% de ses cellules ».

Dans des circonstances normales, les cellules du foie se reproduisent pour maintenir le renouvellement des cellules. Toutefois, en cas de lésion grave du foie, les cellules hépatiques peuvent se réparer et se restaurer en réintégrant le cycle cellulaire (pdf).

L’élimination naturelle des cellules cancéreuses

Si des cellules sont génétiquement endommagées, notre corps peut naturellement les éliminer et en créer de nouvelles pour les remplacer.

Les cellules cancéreuses sont généralement le résultat de mutations génétiques. Ces cellules ont tendance à avoir des chromosomes anormaux, comme ceux qui sont reproduits ou manquants. Dans ce cas, l’apoptose cellulaire entre en jeu au lieu de l’autoréparation ou de la régénération cellulaire.

L’apoptose est une mort cellulaire programmée. C’est une partie normale du développement et du renouvellement des cellules, ainsi que du bon fonctionnement du système immunitaire. L’apoptose est très contrôlée. Si une cellule semble trop irrégulière, ou si elle n’est pas censée exister, elle ou d’autres cellules peuvent envoyer un signal pour activer les enzymes qui dégradent les protéines afin de tuer la cellule.

Dans un autre cas, une fois qu’une cellule est infectée, pour empêcher l’infection de se propager à d’autres cellules, la cellule infectée peut initier une « défense de la terre brûlée » en se suicidant.

Les cellules se défendent contre l’oxydation

L’un des ennemis des cellules est l’oxydation.

L’oxydation est à la fois vitale pour notre existence et inévitable. Lorsque nous inspirons de l’air, l’oxygène pénètre dans nos cellules, où il est utilisé pour transformer les aliments en énergie. Ensuite, le processus d’oxydation a lieu, ce qui produit des radicaux libres. Les radicaux libres peuvent être néfastes pour les cellules.

Les cellules ont leur propre système de défense contre l’oxydation. Elles produisent des antioxydants tels que la superoxyde dismutase (SOD) pour se protéger des dommages induits par les radicaux libres.

3 façons de stimuler la guérison des cellules

Les cellules saines sont pleines d’eau et de vitalité, tandis que les cellules malsaines ont l’air déformées. C’est particulièrement vrai pour les cellules cancéreuses, qui ne contiennent pas assez de liquide et n’ont aucune vitalité.

Selon Mme Li, si nous ne traitons pas nos cellules correctement, et si nous nous soumettons à une pression sur une longue période, nos cellules auront l’air déformées au microscope. Lorsque l’accumulation de pression atteint un certain niveau et que les cellules ne peuvent plus y résister, elles deviennent malades, voire cancéreuses.

Les mauvaises habitudes ou l’exposition à des toxines environnementales peuvent également amener les cellules à produire beaucoup plus de radicaux libres, ce qui entraîne un stress oxydatif et provoque des dommages aux cellules, aux tissus et à l’ADN, déclenchant ainsi la mort cellulaire dans certains cas. Le stress oxydatif peut entraîner diverses maladies, notamment le cancer, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, les maladies pulmonaires, la sclérose en plaques et l’insuffisance cardiaque.

Les polluants environnementaux, les métaux lourds, les aliments riches en sucre et en graisses, ainsi que les émotions négatives peuvent tous conduire au stress oxydatif.

Dans son livre, Mme Li recommande les mesures suivantes pour aider à maintenir les cellules en bonne santé. Nombre de ces méthodes, qui portent sur le régime alimentaire, la nutrition, l’exercice, la pleine conscience, le rire et la gestion du stress ainsi que la consommation d’alcool, se sont également révélées utiles pour lutter contre le cancer et d’autres maladies chroniques.

1. Consommer des aliments bénéfiques aux cellules

Si notre alimentation quotidienne comprend des céréales, des légumineuses, des noix, des légumes et des fruits, les besoins fondamentaux de nos cellules sont déjà satisfaits.

Mâchez un peu plus longtemps lorsque vous mangez. Cela permet de mélanger les enzymes spéciales contenues dans notre salive avec les aliments pour faciliter la digestion et l’absorption des nutriments.

Limitez la quantité d’aliments raffinés que vous consommez, comme le sucre blanc, le sel raffiné, les viandes transformées et la farine blanche. Consommez plutôt du sucre brun, du sucre de canne, du sel marin, du sel gemme et de la farine de blé complet, car de nombreux nutriments sont perdus au cours du processus de raffinage des aliments.

Il est important d’obtenir suffisamment d’antioxydants à partir des aliments, car ils peuvent prévenir les dommages oxydatifs.

Consommez suffisamment de légumes à feuilles, car ils sont riches en antioxydants, en vitamine C, en magnésium, en acides foliques et en plusieurs autres nutriments essentiels à notre santé cellulaire. La vitamine C est particulièrement utile dans le processus d’autoréparation des cellules.

Les noix et les graines sont également des aliments sains, car elles sont riches en vitamine E, un autre antioxydant qui protège nos membranes cellulaires contre l’oxydation.

De plus, comme une cellule est composée à plus de 70% d’eau, nous devons boire une quantité suffisante d’eau pour assurer le bon fonctionnement de nos cellules. La meilleure eau, selon Mme Li, est l’eau de source, qui est exempte de bactéries mais contient néanmoins un petit nombre de minéraux. Elle recommande l’installation d’un bon filtre à eau à la maison.

Si nous respectons les besoins de nos cellules et que nous leur fournissons les bons nutriments et la bonne eau, elles nous récompenseront en nous offrant un corps de plus en plus sain.

2. Faites de l’exercice pour votre corps et vos cellules

L’exercice physique est primordial pour la santé et comprend la marche, le vélo, le sport et d’autres formes d’exercices aérobiques.

De nombreuses recherches ont montré que l’exercice physique contribue à stimuler la fonction cellulaire et la régénération des organes. Il peut également induire l’apoptose des cellules cancéreuses.

Les formes d’exercices statiques, notamment le qigong, le yoga et la méditation, sont également efficaces. Lorsque ces exercices sont bien réalisés, notre corps se détend, nos cellules se sentent à l’aise et sans contrainte, la circulation sanguine de notre corps est active et nos organes sont en équilibre, de sorte que les fonctions d’autoguérison de notre corps fonctionnent correctement.

La méditation et le yoga réduisent considérablement le stress oxydatif et les dommages oxydatifs de l’ADN. Le tai chi peut augmenter le niveau d’antioxydants dans notre corps.

Nous devons également être optimistes et rire souvent.

Selon Mme Li, le rire fait danser nos cellules, car il s’agit d’un mouvement intense de tout le corps. Les cellules de l’ensemble du corps tremblent comme si elles dansaient.

En outre, lorsque nous rions, notre corps se détend et évacue les tensions, et nos cellules se détendent. Elles peuvent alors travailler librement, sans stress. À ce moment-là, même si nous ne nous sentons pas bien, la fonction d’autoguérison de nos cellules sera en vigueur.

3. Abandonner les habitudes malsaines

Pour préserver la santé et la capacité d’autoréparation de nos cellules, nous devons éviter ou abandonner certaines habitudes malsaines, comme la consommation d’alcool et de tabac. La consommation d’alcool peut entraîner une production excessive de radicaux libres. De même, les radicaux libres inhalés en fumant peuvent augmenter le stress oxydatif en diminuant les antioxydants contenus dans les globules rouges et les plaquettes.

Remplacez ces habitudes malsaines par des habitudes bénéfiques, comme passer plus de temps au soleil, dans la nature, en famille et entre amis.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.