Covid-19: le Chili remet un certificat de guérison, mais pas d’immunité

Par Epoch Times avec AFP
29 avril 2020 22:55 Mis à jour: 29 avril 2020 23:14

Le Chili a ratifié mercredi un dispositif prévoyant la remise d’un document officiel aux patients guéris du coronavirus, mais il est revenu sur son idée d’en faire un certificat d’immunité permettant de circuler sans entrave. 

Les autorités sanitaires avait annoncé début avril leur intention de délivrer aux personnes guéries du coronavirus un certificat d’immunité leur permettant de circuler dans les zones soumises à un confinement obligatoire, alors que le pays a mis en place un confinement sélectif en fonction des villes et quartiers les plus touchés.

Mais la mise en place d’un tel document a été reportée en raison de la persistance d’interrogations sur l’immunité des personnes ayant été infectées.

Le ministre de la Santé, Jaime Mañalich a indiqué mercredi que dans une première phase, le document ne serait qu’un certificat de guérison. « C’est une carte qui indique que la personne a déjà surmonté la maladie, sans se prononcer sur l’immunité », a-t-il souligné lors d’une conférence de presse. Ces cartes seront remises à partir de la semaine prochaine, a-t-il précisé.

Selon les derniers chiffres officiels, le Chili compte 8.057 patients guéris du coronavirus, soit 53 % des personnes infectées (14.885). Le pays, qui a enregistré plus de 200 décès liés à la pandémie, a annoncé mercredi un premier décès parmi le personnel de santé, un employé d’un centre de santé familiale dans la commune de Gorbea, dans le Sud du pays.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT