Faut-il faire un contrôle médical pour les personnes âgées au volant ? La question fait débat

En France, pour les particuliers, le permis c’est pour toute la vie. Très peu de dispositifs permettent de revenir sur l’attribution du papier rose, notamment pour les personnes très âgées.

Samedi dernier, une jeune femme de 27 ans a été percutée par un conducteur âgé de 92 ans. Un drame qui relance le débat sur la conduite des personnes âgées. Plusieurs pays imposent des contrôles périodiques d’aptitude à la conduite. Par exemple, la Suisse oblige les conducteurs de plus de 75 ans à se soumettre à un examen médical tous les 2 ans.

Les personnes âgées causent-elles plus d’accidents ?

Les aînés qui conduisent ont en fait moins d’accidents que les autres tranches d’âges d’automobilistes. Notamment les 18-24 ans, qui arrivent en tête des bilans d’accidentologie. Mais pour les aînés, les accidents sont souvent plus graves du fait de leur plus grande vulnérabilité physique.

En 2017, les aînés ont représenté 25 % des personnes tuées dans un accident de la route alors qu’ils constituent 19 % de la population globale des conducteurs. Prendre exemple sur les autres pays européens pourrait être une bonne solution !

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Il n’y a pas d’âge pour sentir le vent dans ses cheveux
– des bénévoles promènent des personnes âgées en triporteur

 
VOIR AUSSI