La police bat un chien de famille à mort devant ses propriétaires

Avertissement : Ce rapport contient des images vidéo troublantes.

Des policiers locaux ont capturé le chien d’une famille et l’ont battu à mort pendant que ses propriétaires observaient et enregistraient l’incident dans la province du Hubei, au centre de la Chine, le 2 avril 2019.

Les images montrent les derniers instants d’un policier battant à mort un berger allemand à coups de matraque, alors que les propriétaires ne pouvaient que regarder, impuissants.

Les actions de la police ont suscité l’indignation en Chine et suscité des plaintes auprès des autorités locales, qui sont restées sans réponse jusqu’à présent.

« Ils ont battu à mort mon chien d’un an, Kevin », dit le propriétaire dans une vidéo qui a été publiée sur Weibo, la version chinoise de Twitter, puis supprimée.

La police a reçu l’ordre de tuer de nombreux autres chiens en préparation des Jeux mondiaux militaires qui se dérouleront à Wuhan, selon l’édition en langue chinoise d’Epoch Times du 3 avril.

La police a organisé des groupes pour tuer tout chien sous certaines conditions. Tous les chiens errants ont reçu l’ordre d’être tués, et tout chien de plus de 45 cm de haut. Les chiens de famille de plus de 45 cm de haut ont également reçu l’ordre d’être abattus. Toutefois, de nombreux citoyens ont signalé que la police n’avait pas suivi ces lignes directrices.

Les Jeux mondiaux militaires auront lieu dans la ville de Wuhan du 18 au 27 octobre. Les Jeux ont lieu tous les deux ans et se déroulent comme les Jeux olympiques d’été et d’hiver.

Le chien de famille tué

Une vidéo du meurtre a d’abord été affichée sur Weibo, la version chinoise de Twitter. L’utilisateur « Animal Rights Legislation Committee, Internet Patrol Group » a partagé la vidéo de deux policiers tuant un chien qui ressemble à un berger allemand. L’un des agents a tenu le cou du chien vers le bas à l’aide d’un poteau métallique, tandis que l’autre a frappé la tête du chien à plusieurs reprises avec une matraque.

AVERTISSEMENT : Les images suivantes peuvent déranger les téléspectateurs

La vidéo enregistre les derniers coups portés à la tête du chien, avant que son corps ne soit chargé à l’arrière d’un fourgon de police. L’officier qui frappe le chien peut être entendu jurer sur le chien pendant qu’il lui frappe la tête.

Un homme âgé, peut-être le père de l’homme qui tourne la vidéo, peut être entendu maudire la police dans un dialecte local.

« Kevin ! », crie le propriétaire à haute voix, alors que le chien disparaît dans la voiture. Il ne reste que des taches de sang sur l’asphalte.

« Regardez, tout le monde, c’est la police du comté de Hongshan », a dit l’homme qui a enregistré la vidéo.

« Ils l’ont battu à mort juste en face de moi, j’ai essayé de les arrêter plusieurs fois, et ils m’ont battu aussi », dit l’homme qui a enregistré la vidéo. « Je suis vraiment triste. Ils ont amené autant de gens pour battre ma famille et abattre mon chien. »

Réaction

Un utilisateur de Weibo a déclaré que la police s’était rendue à la maison familiale pour appréhender le chien et l’avait battu devant la famille, selon le rapport. Lorsque le chien est devenu mourant, la police l’a traîné jusqu’au parking pour le tuer.

Le groupe qui a posté la vidéo a dit que la compétition sportive a fait de la ville un lieu de purgatoire pour les chiens.

Selon le rapport, les groupes de police qui tuent les chiens sont actifs depuis mars. Les chiens errants sont souvent tués sur place, et les gros chiens sont généralement d’abord capturés, puis tués plus tard.

Les citoyens de Wuhan ont fait des demandes au maire au sujet des actions de la police. Cependant, leurs demandes de transparence ont été ignorées par les autorités municipales, selon le rapport.

D’autres citoyens se sont plaints en ligne dans des commentaires sur la vidéo sur Weibo, énumérant les griefs contre la police dans leur campagne d’extermination des chiens.

Parmi ces plaintes, mentionnons les accusations portées par la police contre des propriétaires qui ont agressé un agent alors qu’ils tentaient de protéger leurs chiens ; l’enlèvement de chiens en dépit du fait que les propriétaires possédaient un certificat de propriété ; la détention de chiens au poste et l’obligation de payer une amende pour que l’animal soit libéré.

Selon le rapport, d’autres internautes ont posté des commentaires cinglants sur les actions du régime chinois. Un utilisateur a fait allusion aux horreurs de la Révolution culturelle : « Inspecter de maison en maison, rendre tout le monde nerveux, à quelle époque sommes-nous revenus ? »

La révolution culturelle a été une période de troubles politiques et sociaux qui a duré une décennie et qui a été lancée par Mao Zedong, l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois, en 1966. Les Gardes rouges, groupes d’étudiants universitaires et de lycéens militants guidés par Mao, ont saccagé une grande partie du pays, humiliant, torturant et tuant les supposés ennemis de classe, tels que les intellectuels et les « capitalistes ». Selon les estimations, jusqu’à 2 millions de personnes seraient mortes au cours de cette période.

Un autre commentateur a directement maudit le gouvernement local. « Vous avez rempli le peuple de mécontentement en organisant un concours militaire, alors laissez-moi demander à quel point les dirigeants politiques de Wuhan sont stupides. »

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

 
VOIR AUSSI