Tarn-et-Garonne: le témoignage déchirant d’un agriculteur qui vend une partie de son troupeau pour nourrir ses vaches

Par Nathalie Dieul
23 septembre 2022 06:31 Mis à jour: 23 septembre 2022 06:31

La récolte de fourrage n’ayant pas été suffisante à cause de la sécheresse, un agriculteur de Caylus dans le Tarn-et-Garonne s’est vu obligé de se défaire d’une partie de son troupeau. Il espère avoir assez de nourriture pour le reste de ses vaches et tenir ainsi jusqu’au mois de mars. Il témoigne dans un reportage de TF1.

« Cela fait 37 ans que je suis agriculteur et c’est la première fois que je suis obligé de vendre des animaux pour pouvoir nourrir les autres », explique avec un certaine tristesse Jacques Bés à TF1. « Vu l’augmentation des coûts de production, on ne peut plus acheter de l’alimentation. »

L’éleveur a donc fait un choix déchirant : se défaire de cinq vaches de son troupeau de 50 bêtes. D’ici quelques semaines, l’agriculteur devra envoyer encore quelques vaches à l’abattoir pour ne garder que 40 vaches cet hiver.

« On vit au jour le jour »

« On se retrouve avec des trésoreries pratiquement à sec, on vit au jour le jour », témoigne celui qui ne peut même pas être certain que ce sacrifice suffira à sauver son exploitation.

Dans son département du Tarn-et-Garonne, le nombre d’éleveurs bovins a largement décliné dans les quinze dernières années. 400 d’entre eux ont dû arrêter leur activité pendant cette période. Selon le site Verif.com, il ne reste que 460 élevages de bovins et de buffles dans le Tarn-et-Garonne.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.