Moselle: une cigogne tue un de ses petits en direct, faisant réagir les réseaux sociaux

Par Léonard Plantain
20 mai 2022 07:16 Mis à jour: 20 mai 2022 07:16

Dimanche après-midi, à Sarralbe en Moselle, une cigogne a été vue en train de jeter l’un de ses cinq petits par-dessus son nid installé sur le toit de la mairie, tuant ce dernier. Un acte qui a suscité de vives émotions sur les réseaux sociaux, mais qui a une explication naturelle.

Vers 16 heures dimanche dernier, de nombreux internautes ont été surpris et choqués en voyant une cigogne tuer son petit en direct via la webcam installée au-dessus d’un nid à Sarralbe. En effet, ce jour-là, la maman cigogne nommée Mélodie a jeté l’un de ses cinq petits par-dessus le nid, a rapporté DNA. Né le 1er mai, le cigogneau n’a pas survécu à la chute.

Un triste évènement vu par des milliers d’internautes et dont beaucoup s’interrogent depuis. « 50.000 connexions par jour sont mesurées sur cette webcam« , a précisé Dominique Klein, ornithologue spécialiste des cigognes. Cependant, bien que cruel en apparence, ce geste est en réalité tout à fait naturel.

D’après Dominique Klein, qui a autopsié le corps du cigogneau retrouvé au sol, il y avait à l’intérieur de son estomac une boule d’environ 100 grammes composée d’insectes, de bouts de verre et de gazon, a rapporté Sud-Ouest. Une boule impossible à régurgiter pour ce bébé.

« Il était donc condamné. Les adultes, remarquant son attitude faiblarde, n’ont fait qu’abréger ses souffrances à coups de bec, puis en l’expulsant du nid », a-t-il informé, en ajoutant : « Le gazon, les cigognes ne le digèrent pas. Son estomac était plein à craquer. Il allait mourir d’une occlusion intestinale ».

Cette attitude a déjà été vue à de nombreuses reprises chez les cigognes. En effet, selon les éthologues, plutôt que de partager en cinq parts la maigre quantité que les parents cigognes apportent au nid, et donc de courir le risque que toute la portée s’affaiblisse et ne puisse prendre son envol, les parents cigognes décident de protéger leur espèce en sacrifiant celui qui a le moins de chances de survie, le plus faible, afin que les autres puissent continuer leur croissance correctement.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.