Montpellier : Un magistrat du parquet général victime d’un vol à l’arraché en pleine rue, sa chaîne en or dérobée

Par Emmanuelle Bourdy
8 novembre 2021 13:20 Mis à jour: 9 novembre 2021 08:08

En pleine rue, à Montpellier, un magistrat a été victime d’un vol à l’arraché. Le voleur lui a dérobé sa chaîne de cou en or. Les faits se sont déroulés en plein jour fin octobre.

Un substitut général en poste au Parquet général près la cour d’appel de Montpellier a été dépouillé de sa chaîne de cou en or, rapporte le Métropolitain. Ce vol s’est produit fin octobre, en plein jour, dans le secteur boulevard Louis-Blanc et de la place Albert-1er.

Il n’a pas fallu plus de quelques secondes au voleur pour prendre la chaîne en or du magistrat. Il s’est ensuite enfui à toutes jambes. Le magistrat, lui, n’a pas été blessé.

Un signalement précis du voleur…

Les agresseurs de ce type de vol à l’arraché, souvent des mineurs non accompagnés (MNA) ou d’anciens MNA, repèrent au préalable leurs victimes, qu’elles choisissent au hasard, pour ensuite commettre leur larcin. Leurs terrains de prédilection sont principalement les abords des stations de tramway, mais aussi l’Esplanade Charles de Gaulle.

Le média local précise en outre qu’une enquête a été ouverte. Elle a été confiée aux policiers de la sûreté départementale. Les enregistrements des caméras de vidéosurveillance de la ville sont étudiés par les enquêteurs afin de retrouver l’auteur de ce vol, qui fait d’ailleurs l’objet d’un signalement précis, indique encore le Métropolitain.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.