Selon l’ancien procureur général William Barr, le système juridique américain est «truqué contre les républicains»

Par Rita Li
5 juin 2022 04:55 Mis à jour: 5 juin 2022 04:55

L’ancien procureur général William Barr a qualifié le Russiagate de « sale coup politique » contre l’ancien président Donald Trump et a reproché au système judiciaire d’être « truqué »  pour cibler les républicains.

« J’ai cru que nous foncions vers une crise constitutionnelle », a déclaré M. Barr à l’animateur de talk‑show conservateur Glenn Beck dans une récent émission, après avoir été interrogé sur son retour en politique entre 2019 et 2020. M. Barr a ensuite évoqué l’enquête menée sur la Russie contre Donald Trump, le deuxième président dont il a été le procureur général après George H. W. Bush.

« Quoi que vous pensiez de Trump, » a‑t‑il expliqué, « le fait est que toute l’affaire du Russiagate a été une grave injustice. C’est un sale coup politique qui a d’abord été utilisé pour lui faire du tort, puis potentiellement pour le chasser du pouvoir. »

Le stratagème mis en place début 2016 pour faire passer Trump pour un agent du Kremlin aboutissant finalement sur le scandale du Russiagate orchestré par Hillary Clinton était « séditieux » selon lui.

Face à ses remarques, l’acquittement de Michael Sussmann a été évoqué sans tarder. Les faits : Michael Sussmann ancien avocat spécialisé dans la cybersécurité faisait partie de l’équipe de campagne d’Hillary Clinton. C’est lui qui a apporté des éléments compromettants contre Donald Trump au FBI sans avouer qu’il travaillait pour la candidate démocrate. Finalement, tout récemment au 31 mai, un jury a déclaré l’avocat non coupable d’avoir menti au FBI.

Les informations compromettantes qu’il a remises au FBI (prouvant un lien présumé entre Donald Trump, alors candidat, et la Russie) n’ont pas non plus permis de prouver une quelconque collusion avec la Russie.

Le jury, issu du réservoir majoritairement démocrate de la capitale, a finalement rejeté les revendications de l’accusation. L’avocat de la défense, Sean Berkowitz, a accusé le procureur Durham d’avoir choisi des preuves qui convenaient à son récit. Rappelons que John Durham avait été nommé par William Barr sous l’administration Trump pour enquêter sur les origines du Russiagate.

« Je pense en effet que le système a toujours eu deux poids, deux mesures, et qu’il a encore deux poids, deux mesures, et qu’il est truqué contre les républicains », a déclaré M. Barr. « Par exemple, lorsque j’étais procureur général, aucune affaire embarrassante pour les démocrates n’a été divulguée. En revanche, les affaires qui faisaient du tort aux républicains étaient dévoilées. »

Epoch Times a contacté le département de la Justice pour une demande de commentaire.

William Barr a fait l’éloge du procureur spécial John Durham et de son équipe pour avoir fait un « travail exceptionnel », bien qu’ils n’aient pas réussi à obtenir une condamnation. « Je pense qu’il a accompli quelque chose de bien plus important », a‑t‑il déclaré à Fox News/ John Durham a « cristallisé le rôle central » que la campagne de Clinton a joué pour « attiser » le narratif anti‑Trump.

Il a ajouté que Durham avait également « exposé le comportement vraiment épouvantable » des hauts gradés du FBI, qui « ont sciemment utilisé ces informations pour lancer une enquête sur Trump, puis ont dupé leurs propres agents en leur mentant et en refusant de leur dire quelle était la véritable source de ces informations ».

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.