Un homme meurt dans un centre de détention chinois le lendemain de son jugement à la cour

Par Dorothy Li
14 juin 2021 21:24 Mis à jour: 14 juin 2021 21:24

Un Chinois est mort le lendemain de sa comparution devant un tribunal avec sa femme pour leur croyance dans le Falun Gong, une discipline spirituelle bouddhique qui est persécutée par le Parti communiste chinois (PCC) depuis 1999.

Le 6 juin, la famille de Guo Zhenfang, originaire de la région de Mongolie-intérieure, dans le nord de la Chine, a été informée par téléphone de la mort de Guo par la police locale. Ils ont déclaré à Minghui.org que la veille, ils avaient vu Guo sortir de sa voiture et entrer seul dans le tribunal.

Lorsqu’ils sont arrivés à l’hôpital, des dizaines de policiers en civil gardaient le corps de Guo Zhenfang et empêchaient la famille de l’approcher. Malgré cela, ils ont pu voir du sang sur son nez, des ecchymoses dans le bas du dos et des blessures sur la face interne d’un genou, selon les informations.

Un médecin a révélé que Guo Zhenfang ne présentait aucun signe vital lorsqu’il a été amené à l’hôpital, selon Minghui, un site internet consacré à la documentation de la persécution du Falun Gong.

Les autorités locales n’ont fourni aucune explication quant à sa mort soudaine au centre de détention du district de Songshan, mais sa famille pense qu’il y a été torturé à mort.

La veille de sa mort, Guo Zhenfang et sa femme, Feng Yuhua, ont été jugés au tribunal du district de Songshan, après que le juge a ordonné au procureur de réévaluer certaines preuves contre le couple lors d’un précédent procès le 8 avril.

La famille n’avait pas vu Guo Zhenfang et sa femme depuis que la police les avait arrêtés le matin du 25 novembre 2020. La police a saccagé leur maison et a pris un grand nombre de leurs effets personnels.

Le rapport ne mentionne pas la raison de l’arrestation du couple, mais ils sont tous deux pratiquants de Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, qui consiste en des exercices basés sur des mouvements lents et des enseignements fondés sur les valeurs fondamentales d’Authenticité, de Bienveillance et de Tolérance, qui, selon les médias d’État chinois, sont incompatibles avec l’idéologie communiste et athée du PCC.

Le PCC a lancé une campagne d’éradication du Falun Gong en 1999, soumettant ses dizaines de millions de pratiquants au harcèlement, à la détention, au travail forcé, à la torture et au prélèvement forcé d’organes.

Selon Minghui.org, la mort de Guo Zhenfang est le 42e décès connu de ce type en 2021. Compte tenu du blocage très efficace de l’information en Chine, ils estiment que le nombre réel de décès liés au Falun Gong est bien plus élevé que celui enregistré.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.