Décès du petit Rayan : le Maroc enterre le petit garçon ce lundi

Par afp
7 février 2022 09:21 Mis à jour: 7 février 2022 19:39

Après le choc et l’émotion qui ont accompagné sa mort tragique, le Maroc enterre le petit Rayan, coincé pendant cinq jours au fond d’un puits dans la région de Chefchaouen, au nord du pays, un drame qui avait tenu le monde en haleine.

Ce lundi 7 février, la place est au recueillement. Les funérailles de l’enfant doivent se dérouler près du village d’Ighrane, où s’est dénoué le drame, probablement en début d’après-midi, d’après des journalistes de l’agence France Presse (AFP) sur place.

En début de matinée, des villageois nettoyaient les alentours du vieux cimetière du Douar Zaouia, situé au milieu des bois à 6 km du village, afin d’accueillir la foule des participants.

Après son extraction du trou, la dépouille du garçonnet âgé de 5 ans, accompagnée de ses parents, a été transportée à l’hôpital militaire de Rabat, probablement pour procéder à une autopsie.

Rayan était tombé accidentellement mardi 1er février dans un puits asséché de 32 mètres de profondeur, étroit et difficile d’accès, creusé près de la maison familiale à Ighrane. Dès le déclenchement du drame, des milliers de sympathisants avaient accouru en signe de solidarité et campé sur place, dans cette zone montagneuse du Rif, à près de 700 mètres d’altitude. Mais malgré une course contre le montre pour sauver le petit garçon, l’enfant n’a pas survécu.

Hommages du monde entier

Dès l’annonce du décès, les hommages sur les réseaux sociaux ont afflué en provenance du monde entier, de l’Algérie voisine jusqu’en France ou aux États-Unis et dans toutes les langues.

« Le silence est terrible ce (dimanche) matin dans le village. Tout le monde priait pour qu’il sorte vivant. Tout le monde a pleuré », a témoigné un proche de la famille auprès de l’AFP.

« La chute d’un enfant a rappelé au monde les valeurs de l’humanité », a commenté dimanche le site de la télévision publique SNRT.

Le pape François a salué « tout un peuple (marocain) qui s’est rassemblé pour sauver Rayan », lors de la prière de l’Angélus célébrée au Vatican. « Ils ont tout tenté, malheureusement il n’a pas survécu. Mais quel exemple. Merci à ce peuple pour ce témoignage », a déclaré le pape sur Twitter.

« C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès du petit Rayan », a tweeté sur le Président de la République du Sénégal.

C’est le cabinet royal qui a annoncé samedi soir le décès de l’enfant. Le roi Mohammed VI en personne a appelé les parents de Rayan pour présenter ses condoléances, et ces derniers ont remercié, émus, le souverain, les autorités et tous les sauveteurs.

Des travaux ont commencé dimanche pour combler les tunnels de secours forés par les sauveteurs ainsi que le puits.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.