« Convoi de la liberté » : fin du pass vaccinal au Québec, assouplissement des restrictions sanitaires au Canada

Par Epoch Times avec AFP
17 février 2022 06:27 Mis à jour: 17 février 2022 11:51

Le Canada a annoncé l’assouplissement des restrictions sanitaires à ses frontières et notamment la fin de l’exigence d’un test PCR pour entrer dans le pays, tandis que le Québec va progressivement abandonner son passeport vaccinal.

« Il est temps d’ajuster notre approche. Nous assouplissons aujourd’hui nos mesures aux frontières », a déclaré le 15 février Jean-Yves Duclos, le ministre fédéral de la Santé.

Le pays a aussi levé sa recommandation d’éviter les voyages à l’étranger, au moment où le pays est secoué depuis plus de deux semaines par une contestation anti-mesures sanitaires.

À compter du 28 février, les voyageurs vaccinés n’auront plus l’obligation de présenter un test PCR négatif à leur entrée au Canada. Ils « auront l’option d’utiliser un test antigénique rapide ou un test moléculaire », et pourront également être testé aléatoirement à leur arrivée.

« Les voyageurs entièrement vaccinés en attente du résultat d’un test aléatoire n’auront plus à se mettre en quarantaine en attendant leur résultat », a précisé le ministre Jean-Yves Duclos.

 « Le pic de la vague Omicron » a été franchi

Le gouvernement canadien dit pouvoir assouplir les règles parce que « le pic de la vague Omicron » a été franchi fin janvier.

Le Canada lèvera aussi à compter de la fin février les restrictions pour les enfants de 12 ans qui entrent au pays avec des adultes vaccinés. Ces derniers n’auront plus besoin de s’isoler à leur entrée sur le sol canadien.

Le ministre des Transports Omar Alghabra a pour sa part annoncé que « l’interdiction des vols internationaux vers tous les aéroports restants qui reçoivent normalement des vols internationaux sera levée » à compter du 28 février.

Fin du pass vaccinal au Québec

Au Québec, le ministre de la Santé de la province francophone a annoncé de son côté mardi « le retrait graduel du passeport vaccinal au Québec » d’ici au 14 mars, suivant l’exemple de plusieurs autres provinces canadiennes.

Christian Dubé a estimé « le passeport est de moins en moins nécessaire » en raison d’une situation épidémiologique favorable. Ce passeport était obligatoire dans la province pour aller au cinéma, au restaurant, dans une salle de sport mais aussi pour acheter de l’alcool ou se rendre dans un grand magasin (hors épicerie).

Le Québec avait depuis le début de la vague Omicron instauré des mesures très strictes, interdisant en janvier jusqu’aux rassemblements privés et fermant tous les restaurants, cinémas, théâtres. Elles sont été progressivement levées.

La province avait même, il y a à peine plus d’un mois, pensé mettre en place une nouvelle taxe uniquement sur les non-vaccinés qui représentent « un fardeau financier pour tous les Québécois », avait déclaré le Premier ministre québécois François Legault avant de faire marche arrière quelques jours plus tard.

Justin Trudeau vaincu

La levée de toutes les mesures sanitaires est réclamée par des contestataires du « Convoi de la liberté » qui bloquent la capitale fédérale Ottawa en Ontario depuis plus de deux semaines. Ce mouvement parti des camionneurs obligés de se faire vacciner pour passer la frontière avec les États-Unis a poussé le Premier ministre Justin Trudeau a invoqué lundi une loi d’exception pour tenter d’y mettre un terme.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.