Quelque 11,5 millions de téléspectateurs ont suivi l’interview d’Emmanuel Macron

Par Epoch Times avec AFP
23 mars 2023 16:10 Mis à jour: 23 mars 2023 16:23

L’interview du président de la République Emmanuel Macron a été suivie au total par 11,5 millions de téléspectateurs mercredi à 13H00, en plein mouvement de contestation de la réforme des retraites, selon les chiffres de Médiamétrie publiés jeudi.

Dix millions de téléspectateurs ont regardé cette interview sur TF1 et France 2, les deux chaînes qui la coréalisaient en direct de l’Élysée : 6,1 millions sur TF1 (40,6% de part d’audience) et 3,9 millions sur France 2 (26,2% de part d’audience).

En outre, 1,5 million de personnes ont regardé l’interview sur les chaînes info : 678.000 sur BFMTV (4,5% de part d’audience), 389.000 sur CNews (2,6%), 337.000 sur LCI (2,2%) et 68.000 sur franceinfo (0,5%).

Plus des trois-quarts des téléspectateurs ont regardé l’interview

Au total, en cumulant l’ensemble des téléspectateurs, cette interview menée par les journalistes Marie-Sophie Lacarrau (TF1) et Julian Bugier (France 2), a réalisé près de 77% de part d’audience : cela signifie que plus des trois-quarts des gens qui étaient devant la télé à ce moment-là regardaient l’interview, quelle que soit la chaîne.

Si on ne se focalise que sur les 25-49 ans, les chiffres de TF1 et France 2 pour cette tranche d’âge sont respectivement de 1,1 million et 500.000 téléspectateurs. Avant l’interview, des interrogations avaient émergé sur le choix d’Emmanuel Macron, de s’exprimer non pas dans le journal télévisé de 20H00, mais dans celui de 13H00, horaire jugé moins adapté aux jeunes actifs pourtant concernés au premier chef par la réforme des retraites.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT