Selon Bill Gates les vaccins ne sont pas viables, Omicron pourrait rendre le Covid-19 endémique

Par Naveen Athrappully
16 janvier 2022 21:39 Mis à jour: 17 janvier 2022 11:18

Au cours d’une discussion sur Twitter tenue mardi dernier, Bill Gates a expliqué en quoi, selon lui, il manquait aux vaccins Covid‑19 existants deux éléments clés. Il a ensuite affirmé qu’avec Omicron, nous pourrions avoir une vague immunisant les populations touchées.

En tant que l’une des plus grosses fortunes mondiales, le cofondateur de Microsoft a investi dans la recherche sur les vaccins via sa fondation BMGF et organisé d’importantes conférences sur la pandémie. Lors d’un échange récent sur Twitter avec le Pr Devi Sridhar, titulaire d’une chaire de Santé publique mondiale à l’université d’Édimbourg, le milliardaire a abordé la situation actuelle du Covid‑19, les vaccins et d’autres questions analogues.

Interrogé sur ce qui pourrait vraiment faire la différence et mettre fin à la pandémie, Bill Gates évoqué l’efficacité des vaccins.

« Les vaccins dont nous disposons préviennent très bien les maladies graves et la mort, mais il leur manque deux éléments clés. Premièrement, ils autorisent encore les infections et [deuxièmement] leur durée semble être limitée. Nous avons besoin de vaccins qui empêchent la réinfection et qui ont une durée de plusieurs années », a‑t‑il déclaré.

Actuellement, l’efficacité des vaccins est régulièrement remise en question, d’autant plus avec l’arrivée du variant Omicron. Selon les termes du président de Moderna lui‑même, Stephen Hoge, le nombre élevé de mutations sur la protéine spike du variant augmente « la possibilité d’un échappement immunitaire ». Et d’ajouter que cette « faille dans l’efficacité de notre vaccin » s’étendait à tous les autres vaccins.

Omicron s’est rapidement répandu à travers le monde, 98,3 % des infections aux États‑Unis lui sont désormais attribuées. Bien que hautement transmissible, des études internationales ont montré que cette souche présente des symptômes plus légers chez les personnes infectées.

Récemment, une importante organisation caritative internationale en matière de santé (Wellcome Trust) a recommandé de traiter le Covid‑19 « comme un simple rhume ». Le Dr Mike Tildesley, professeur à l’Université de Warwick, a prédit que le Covid‑19 allait désormais évoluer vers une forme toujours moins grave et devenir endémique. Il affirme que le variant Omicron marque le début de ce processus. Bill Gates a soutenu ces prévisions.

« Une fois qu’Omicron aura traversé un pays, le nombre de cas devrait être beaucoup plus faible le reste de l’année, de sorte que le Covid pourra être traité davantage comme une grippe saisonnière », a‑t‑il déclaré, tout en recommandant l’administration annuelle de vaccins contre le Covid‑19 indispensables, selon lui, pour un certain temps.

Bill Gates a évoqué un grand nombre de « fausses informations » à son sujet circulant sur les médias sociaux. « Des gens comme vous et moi et Tony Fauci ont fait l’objet de beaucoup de fausses informations. Je ne m’y attendais pas. Certaines d’entre elles, comme le fait que j’introduise des puces électroniques dans des bras, sont vraiment insensées, selon moi ‑ pourquoi voudrais‑je faire cela ? »

Le milliardaire a ensuite abordé la question de l’accessibilité des vaccins de par le monde. En dépit de la demande, des problèmes logistiques et des systèmes de santé inefficaces empêchent un approvisionnement adéquat dans les pays en voie de développement.

Concernant la théorie développée par les autorités chinoises selon laquelle le coronavirus s’est propagé à partir d’une chauve‑souris dans un marché d’animaux vivants à Wuhan, M. Gates a défendu l’hypothèse. Et ce, malgré l’accumulation des preuves suggérant que le nouveau coronavirus, également connu sous le nom de virus du PCC (Parti communiste chinois), s’est échappé d’un laboratoire gouvernemental à Wuhan.

À une question de Mme Sridhar sur l’origine de la pandémie, Bill Gates a répondu : « Les données sont assez solides pour dire qu’elle provient d’une autre espèce, ce qui est vrai pour la plupart des pandémies. Les gens vont continuer à spéculer sur ce sujet et nous devons nous assurer que les laboratoires sont prudents. Il y aura de nouvelles épidémies en provenance d’autres espèces et nous devons débloquer des fonds pour être prêts. »

Outre le financement de la recherche sur les vaccins, Bill Gates a réalisé d’autres investissements liés au Covid‑19. En juillet, un consortium soutenu par George Soros et Bill Gates a participé au rachat de Mologic, une société spécialisée dans les tests Covid‑19.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.