Des salades rappelées dans toute la France, plusieurs marques et points de vente concernés

Par Emmanuelle Bourdy
26 juin 2022 09:48 Mis à jour: 26 juin 2022 09:48

Des salades font l’objet d’un rappel au motif qu’elles contiendraient des résidus de pesticides. C’est l’information divulguée par les autorités sanitaires sur leur site.

Le site du gouvernement RappelConso a lancé un rappel concernant plusieurs lots de salades en sachet commercialisés par des enseignes de grande distribution. Ces salades, des feuilles de chêne et des cœurs de laitue, contiendraient des produits phytosanitaires non autorisés ou des résidus de pesticides non-autorisés.

Sont concernés par ce rappel des sachets de salade de 125 ou 200 grammes, appartenant à plusieurs lots. La date de fin de la procédure de rappel notifiée sur la fiche détaillée de chaque produit varie en fonction des lots, soit entre le 5 et le 11 juillet.

Les salades ont été commercialisées entre le 10 et le 20 juin sous les marques Belle France, Casino, Netto, Saint Eloi et Saladinettes. Elles sont vendues chez plusieurs enseignes, à savoir Casino, Cocci Market, Intermarché, Leclerc, Lidl et G20, mais également dans des supérettes indépendantes. Il est possible de trouver la liste précise des points de vente concernés sur le site RappelConso.

C’est en raison d’une « teneur en chlorpyrifos supérieure à la limite autorisée par la réglementation européenne » ou de « non conformité phytosanitaire (présence de chlorpyrifos) » que ces lots sont rappelés, ces produits étant dangereux pour la santé. Pour cette raison, ces salades ne doivent plus être consommés. Les clients peuvent rapporter le produit au point de vente afin d’être remboursées.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.