Monaco lance un « passe sérologique » pour repousser la 3e dose de vaccin

Par Emmanuelle Bourdy
15 décembre 2021 12:25 Mis à jour: 15 décembre 2021 12:25

Pour repousser l’injection de la dose de rappel chez les personnes ayant assez d’anticorps, la Principauté de Monaco lance le « passe sérologique ». Mais certains restent sceptiques face à une initiative qui reste limitée au territoire monégasque.

Le 9 novembre dernier, le gouvernement monégasque avait ouvert à tous les résidents, l’accès au rappel de vaccin contre le Covid-19, dès lors qu’ils étaient vaccinés depuis plus de 6 mois. Après réflexion, la Principauté a décidé d’innover en matière de lutte contre le virus en lançant un « passe sérologique », afin d’épargner ceux ayant un nombre d’anticorps suffisants.

Validité de deux mois seulement

Le gouvernement monégasque avait déjà mis en place une campagne de suivi sérologique gratuite en juin dernier, grâce aux équipements de pointe du Centre scientifique de Monaco, rapporte Monaco-Matin. Une simple prise de sang suffisait pour connaître le niveau de protection de la population contre le Covid.

Ce passe sérologique, sous forme d’un document papier, entrera très prochainement en vigueur à Monaco. Il remplacera le passe sanitaire et sera valide pour la durée relativement courte de deux mois du fait de la baisse des anticorps dans le temps. « Il s’agit d’une démarche innovante et bienveillante qui permet de déterminer le niveau de protection de la population. Nous souhaitons une vision qui s’inscrit dans la durée », a déclaré Didier Gamerdinger, le ministre des Affaires sociales et de la Santé dans un communiqué du gouvernement monégasque.

Un passe limité au territoire monégasque

En résumé, les Monégasques qui ont été infectés par le virus ou ayant déjà été vaccinés précédemment, peuvent donc connaître gratuitement leur niveau de protection contre le virus sur un simple rendez-vous, via le portail covid19.mc. Ensuite, c’est le Centre scientifique de Monaco qui analyse la prise de sang et détermine le niveau de protection de la personne, souligne Monaco-Matin.

Toutefois, cette nouvelle mesure pose certains problèmes n’étant valide que sur le territoire monégasque. Dans le reste de l’Europe, en France notamment, une telle mesure n’a pas été adoptée. En effet, la Haute autorité de santé (HAS) a déclaré en novembre qu’il n’y avait pas « de données suffisantes pour établir un corrélat qui dit ‘à partir de tant d’anticorps, vous êtes protégés contre le virus pendant tant de mois », ainsi que l’a relaté RTL.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.