Cet homme a l’air de faire une sculpture en verre, mais regardez-le de plus près, ce n’est pas du tout ce que vous pensez

La sculpture de bonbons, un artisanat chinois traditionnel, s’est répandue au Japon au 9e siècle et a acquis le nom d’Amezaiku. Pas correctement documentée ou enseignée à l’école, c’est une compétence qui disparaît progressivement. Mais Tezuka Shinri, 28 ans, est déterminé à l’apprendre. Après de nombreux essais et ajustements, il réintroduit cette habileté artistique dans le monde.

Le matériau de base est un édulcorant transparent, épais et collant à base de pomme de terre ou de riz, semblable au sirop de maïs. Il est fondu et conservé à haute température pour que le morceau coupé dans la casserole soit aussi tendre que de la pâte.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Version originale

 
VOIR AUSSI