Emprisonnée et torturée, on lui fait une agréable surprise en prison – elle marche pour la première fois depuis des années

Elle a été arrêtée par la police pour sa croyance

Une femme du nord-est de la Chine a été arrêtée et détenue, subissant des tortures atroces. Cependant, après avoir rencontré une autre prisonnière à l’hôpital, quelque chose de miraculeux se produit, laissant le personnel médical sans voix.

Le 3 juin 2013, Sun Yanxia a été arrêtée par la police pour sa croyance.

Sun Yanxia pratique le Falun Gong, ou Falun Dafa.Cette pratique de cultivation spirituelle pour améliorer le caractère enseigne le principe universel d’Authenticité-Compassion-Tolérance, et comprend cinq exercices méditatives.

Cette discipline de méditation a été interdite en Chine en 1999, après que le leader de l’époque, Jiang Zemin, eut peur de la popularité croissante du Falun Gong. De nombreux pratiquants ont été harcelés, arrêtés, contraints à subir un lavage de cerveau, à suivre des cours de « rééducation », et même parfois tués.

Les pratiquants de Falun Gong méditent près du consulat chinois à New York le 23 avril 2017. (Samira Bouaou/The Epoch Times)

Mme Sun a été arrêtée et battue par la police, mais elle a refusé de cesser sa pratique du Falun Gong. De lourdes barres d’acier ont été placées sur ses jambes durant longtemps et d’autres méthodes de torture ont également été utilisées, jusqu’à ce qu’elle soit gravement blessée, selon minghui.org.

Elle a été envoyée à l’hôpital de Jilin, où elle a rencontré Zhang Jie.

Zhang Jie avait 59 ans et elle avait tenté à plusieurs reprises d’exercer son droit de déposer une plainte auprès du gouvernement. En conséquence, elle a été arrêtée et détenue à 19 reprises.

Zhang Jie a été sévèrement battue à plusieurs reprises, et elle est finalement devenue paralysée. À l’époque, elle purgeait une peine de 6 ans à la prison pour femmes de la province de Jilin.

Pendant plusieurs années, elle avait fait une demande de traitement médical, mais elle a été ignorée. Finalement, après quatre ans, sa demande a été approuvée et elle a été envoyée à l’hôpital. Cependant, le directeur de l’hôpital s’est moqué d’elle.

« Vous êtes paralysée depuis déjà quatre ans et maintenant vous voulez vous lever ? Vous n’avez qu’à y penser ! », a répondu le directeur.

Zhang Jie est tombée dans une profonde dépression face à la pensée qu’elle ne s’en remettrait jamais.

Pendant ce temps, Mme Sun a été envoyée dans la même « salle de gestion spéciale », et Zhang Jie a demandé pourquoi elle était là.

« Je lui ai dit que c’était parce que je pratiquais le Falun Gong », lui a expliqué Mme Sun.

« Oh », dit Zhang Jie et elle se tut.

Mme Sun décida de commencer à réciter les enseignements du Falun Gong, qu’elle avait mémorisés. Zhang Jie écoutait avec intérêt.

« Vous parlez si bien », dit Zhang Jie. « Ce que tu dis touche mon cœur. »

Quelques jours plus tard, Mme Sun s’est rendu compte que même si ses pieds étaient enchaînés, elle pouvait toujours atteindre Zhang Jie. Elle a aidé la femme paralysée à s’asseoir et à croiser les jambes en position de méditation.

Une jeune Chinoise médite près de Times Square lors d’une démonstration des exercices du Falun Dafa. (The Epoch Times)

Plus tard, Zhang Jie a expliqué qu’elle subissait une étrange sensation comme si des aiguilles lui traversaient les os et les articulations pour sortir de son corps. Elle a également senti un courant chaud circuler autour de son abdomen inférieur et elle se sentait très calme et paisible.

« Je ne peux pas le décrire avec des mots, mais c’est une expérience que je n’oublierai jamais », a-t-elle dit.

Après ce jour-là, elle a pu s’asseoir. Puis, la semaine suivante, elle a pu bouger ses orteils. Finalement, elle pouvait même bouger ses jambes.

Le dixième jour, Zhang Jie se leva sur ses pieds. Elle a subvenu à ses besoins en marchant jusqu’à la salle de bains.

Tous les jours, Mme Sun et Zhang Jie pratiquaient le Falun Gong ensemble. À un moment donné, l’infirmière en chef s’est présentée dans la chambre.

Les pratiquants du Falun Dafa méditent dans le parc William H. Seward à Chinatown, Manhattan, le 29 septembre 2014. (Samira Bouaou/Epoch Times)

« Comment pouvez-vous lui faire apprendre le Falun Gong ? Le gouvernement l’interdit. Vous voulez que sa peine soit augmentée ? », demanda-t-elle.

Pendant qu’elle parlait, le médecin et le responsable de la réadaptation de l’hôpital sont soudainement entrés pour vérifier les dossiers des femmes.

« Regardez. Comme c’est miraculeux ! Je ne me suis pas levée depuis quatre ans », leur dit Zhang Jie. »Regardez comme j’ai vite récupéré ! Le Falun Gong est si merveilleux. Comment le gouvernement peut-il nous empêcher de pratiquer cela ? »

Les membres du personnel de l’hôpital étaient silencieux et ont quitté la chambre ensemble. Après, personne n’a rien dit quand Zhang Jie pratiquait le Falun Gong.

Au jour 20, Zhang Jie devait être renvoyée à la prison. Mesdames Zhang et Sun ont pleuré en se disant au revoir.

Elle a ensuite demandé à Mme Sun d’écrire son expérience et de la partager en ligne afin que sa famille et les autres puissent savoir ce qui lui était arrivé.

« Oses-tu utiliser ton vrai nom ? », demanda Mme Sun.

Elle a dit que oui, et Mme Sun a promis qu’elle ferait ce qu’elle demandait.

Plus tard, Zhang Jie est sortie de l’hôpital par ses propres moyens.

Version originale

 
VOIR AUSSI