Un internaute a téléchargé le dossier contenant toutes les données que Google a sur lui – le résultat est effrayant

Nous savons bien que les géants du web enregistrent nos données personnelles. Et parmi ces grandes firmes que nous utilisons tous, Google ne fait pas exception, loin de là. Une personne qui travaille dans le domaine numérique, comme le jeune développeur irlandais Dylan Curran, devrait être encore plus au courant de cela que la majorité d’entre nous. Cependant, il a été choqué de voir tout ce que contenait son dossier.

C’est à travers Twitter que le jeune homme a voulu sensibiliser le public à cette réalité : «Google permet de télécharger toutes les données qu’il a sur vous. J’ai fait la demande et le dossier que j’ai reçu fait 5,5 gigaoctets.» 

En fait, chacun d’entre nous peut faire cette demande et vérifier par lui-même tout ce que l’entreprise sait sur lui.

Vous y trouverez l’historique de vos positions géographiques et de tous vos déplacements, des vidéos que vous avez regardées, de vos recherches sur Google (Dylan Curran a retrouvé 90 000 recherches dans son dossier !), incluant l’intégralité des sites internet que vous avez consultés, tous vos e-mails – même ceux que vous avez supprimés… sans oublier vos centres d’intérêt, qui constituent votre « profil commercial ».

Si vous utilisez Google Calendar, l’entreprise est également au courant de tous vos rendez-vous. Toutes les photos prises avec votre téléphone qui sont passées par Google Photos sont aussi dans ce dossier.

«Ils savent si vous allez devenir parent, si vous êtes plutôt conservateur ou progressiste, si vous êtes juif, chrétien ou musulman ou encore si vous vous sentez déprimé», prévient Dylan.

Si jamais quelqu’un s’empare de votre compte Google, il pourrait peut-être même arriver à s’emparer de ce que le jeune homme qualifie de « registre chronologique de tout ce qu’une personne a fait dans les 10 dernières années. »

Effrayant, non ? Mais rassurez-vous : vous pouvez désactiver certaines fonctionnalités comme par exemple la géolocalisation en cliquant sur ce lien – et tant qu’à faire, supprimez l’historique de vos positions.

Nous vous avions récemment parlé d’un autre internaute, un Néozélandais, qui avait découvert à quel point Facebook recueille toutes les données de nos téléphones. Vous êtes maintenant encore plus au courant qu’avant du prix à payer pour utiliser les services « gratuits » de ces géants de l’internet.

«Je vous conseille de ne pas juste me croire. Allez voir vous-même, allez rechercher vos données vous-même et sensibilisez le public à ce problème. Ne faites pas qu’écouter un internaute sur Twitter», lance Dylan.

Alors si vous voulez suivre son conseil et vérifier ce que contient votre dossier Google pour le croire, suivez ce lien.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le et écrivez un commentaire.

 
VOIR AUSSI